Polaroid SX-70 Polasonic AutoFocus MODEL 2 Instant Film B&W Impossible

Polaroid SX-70 Polasonic AutoFocus Model 2

Je ne pensais pas pouvoir posséder un Polaroid SX-70, et puis un jour, une annonce sur le Boncoin, je contacte vite la personne, elle me le réserve, je vais chez elle, il me semble correct, je l’achète et je repars avec. J’ai pour habitude de ne jamais acheter mes appareils chers lorsqu’ils proviennent de particuliers, car on ne sait pas s’ils fonctionnent, c’est un risque que je prends. Lorsque j’ai vu ce pola à 25 euros, je n’ai pas réfléchi et j’ai forcé. Et je suis heureuse de ma prise de risque.

MBARTPICTURES - MARLENE BART - polaroid sx70

Mais tout d’abord parlons un peu de lui.

L'histoire du Polaroid SX-70

L’entreprise Polaroid (cf article sur le Polaroid 636 Close Up si vous voulez connaître l’histoire de Polaroid) a créé un appareil mystique et unique en son genre qui a marqué l’ensemble de l’industrie photographique mais aussi le monde : le Polaroid SX-70. C’est un appareil photographique instantané à visée reflex produit de 1972 à 1981 sous divers modèles. Imaginez le budget recherche et développement qu’il a fallu mettre en place pour créer un appareil qui se ferme totalement à plat (à peine 4 cm d’épaisseur), et qui à l’ouverture déploie un soufflet (qui joue le rôle de chambre noire) et système optique qui fonctionne comme un reflex traditionnel tout en permettant de faire des photographies instantanées, cet appareil est révolutionnaire et a marqué toutes les générations.

Au départ, la mise au point est manuelle mais en 1976 sort le Sonar AF system, un système de mise au point automatique débrayable (cf la photo de couverture).

Le boîtier est fait de polymère thermoplastique avec une finition différente, selon les modèles, de chromage métallique argenté ou doré (modèle original et suivants) ou noir mat (à partir de 1975), ou en PVC noir (Model 2 et 3) ou blanc (1975-1977, Model 2 uniquement) avec des faces couvertes de cuir ou de Skaï, dans le plus pur style des années 1970.

Celui que je possède c’est le Polaroid SX-70 Polasonic AutoFocus Model 2 dont l’année de fabrication est de 1981, il a été fabriqué aux Etats-Unis.

Voici un petit lien si vous souhaitez connaître les différents SX-70 et leurs années de fabrication, ainsi que les photos qu’ils produisent et leurs manuels de fonctionnement vous trouverez tout cela sur le site polaroid-passion.com :  https://www.polaroid-passion.com/polaroid-sx70.php

Si vous voulez comprendre un peu mieux le Polaroid Sx-70 Sonar, je vous conseille ce lien du site collection-appareils.fr : https://www.collection-appareils.fr/x/html/appareil-10247-Polaroid_Sx-70%20Sonar.html

Le fonctionnement du Polaroid SX-70

Le SX-70 (peu importe le modèle) possède 4 lentilles en verre de 116 mm, un obturateur électronique avec une cellule, sa vitesse est de 1/175 à 10 secondes, il a une ouverture de f/8 à f/22. Le compteur de vues est dégressif, positionné à l’arrière de l’appareil, il est très discret. La distance minimale de mise au point est de 30 cm à l’infini. Il peut peser de 600 à 820 grammes selon les modèles. Une petite prise à deux trous, visible sur le côté de la façade, peut accueillir un déclencheur souple, et au sommet une autre prise est destinée à recevoir un flash. Un pas de vis située sous l’appareil permet de le monter sur un trépied (sur mon Polaroid SX-70 Polasonic AutoFocus Model 2).

La mise au point se fait en tournant la molette de gauche (sur la photo), au-dessus du bouton rouge qui est le déclencheur. Le réglage de l’exposition, de la luminosité si vous préférez, se fait grâce avec la molette blanche d’un côté et noire d’un autre (« Lighten / darken »). La petite lentille juste en dessous est l’œil électronique, la cellule. Avec un sonar, la mise au point est automatique mais elle est bien entendu débrayable, l’exposition est automatique mais ajustable. Pour activer la mise au point automatique, il faut faire basculer vers le bas le bouton poussoir qui se trouve juste au-dessus de la molette de mise au point. Il faut noter que la mise au point sur les SX-70 se fait à 30 cm alors que sur les autres polaroid de la série 600, c’est à 60 cm, avec une lentille en plastique qui est beaucoup moins nette que celle du SX-70.

Un Flashbar peut-être inséré au-dessus de l’objectif, sur mon modèle, j’ai un Sonar (mais pas le Flashbar qui irait au-dessus de celui-ci). Un Sonar est un élément avec un revêtement en nid d’abeilles. Il émet des ultrasons et, en fonction du temps nécessaire pour recevoir l’écho, il estime la distance au sujet et opère ainsi la mise au point. Une pression légère sur le bouton de déclenchement le fait réagir et donne la netteté. Pour prendre une photo, il faut enfoncer complètement le bouton de déclencheur mais vous pouvez très bien appuyer en une seule fois, si vous voulez prendre une photo rapidement, le Sonar est très réactif.

Polaroid SX-70 Polasonic AutoFocus MODEL 2 Instant Film B&W Impossible

Comme tous les appareils de la série, le SX-70 est fragile tant à la fermeture qu’à l’ouverture.

L’ouverture se fait en soulevant délicatement le cache du viseur, ce qui libère un verrou dans le corps principal. Il faut tenir les bords latéraux, entre le pouce et l’index, tout en tirant vers le haut. Il faut ensuite pousser vers l’avant de l’appareil, le levier qui se situe sur le côté du soufflet, jusqu’à ce qu’il bloque pour maintenir l’appareil en position ouverte. La chambre noire est libérée, on observe un soufflet avec une membrane en caoutchouc noir.

Il utilise du film qui porte le même nom que l’appareil. Il s’agit d’un pack de film incorporant la pile. Celle-ci, spécifique, de 6 volts assure l’alimentation de toutes les fonctions motorisées de l’appareil, y compris l’éjection de la photo.

L’insertion du film se fait en appuyant sur le bouton jaune avec une flèche vers le bas, elle se situe au niveau du soufflet. Ce bouton permet de faire basculer la trappe située sur le devant de l’appareil. On insère le pack, et l’appareil se charge du reste automatiquement. Un premier papier noir (la protection du pack) sort et on peut commencer à faire nos prises de vue.

A savoir : si vous voyez un voyant rouge s’allumer sur la droite dans votre viseur, c’est que vous êtes sous-exposé, les conditions lumineuses sont insuffisantes pour prendre une photo, il faut utiliser un flash et un trépied.

Ancien film de la marque Impossible Project :

impossible project film sx-70

Nouveau film de Polaroid Originals :

polaroid sx-70 originals

Pour refermer l’appareil, il faut repousser le levier situé sur le côté du soufflet vers l’arrière, tout en maintenant une pression sur le capot du viseur jusqu’à un léger déclic, pour le refermer tout à fait.

Je vous joins son manuel d’utilisation qui provient une nouvelle fois du site polaroid-passion, ce manuel convient au modèle SX-70, SX-70 Model 2, SX-70 Alpha, SX-70 Alpha Models 1 et 2, SX-70 Model 3, SX-70 Sonar et Autofocus, à tous les SX-70 en somme, par contre il est en anglais : https://www.polaroid-passion.com/manuel/manuel-polaroid-SX-70.pdf

Conclusion sur ce Polaroid SX-70

J’ai du mal à gérer l’autofocus, la netteté et la prise en main ne sont pas évidentes. Le viseur est étroit : il faut être pile dans l’axe de celui-ci pour y voir quelque chose. Mais j’adore cet appareil, donc il ne me reste qu’à m’exercer.. juste dommage que les packs de films soient aussi chers ! et il n’y a que 8 photos.. ça gâche un peu l’idée de photographie instantanée pour se faire plaisir.

MBARTPICTURES - MARLENE BART - polaroid sx70 essai

Petits conseils, si vous voulez en acheter un ou que j’ai trouvé pour tenter de corriger certains problèmes que d’autres que moi on rencontrait avec le film Impossible Project (l’appareil a souvent tendance à sortir des images floues et/ou trop claires) :

  • Faites attention lorsque vous achetez un SX-70 il faut s’assurer qu’il ferme bien. Les gens ne connaissant pas la manipulation de cet appareil ont tendance à le forcer. Vérifiez également que le soufflet ne soit pas percé, c’est la chambre noire de votre appareil, il doit être intact.
  • Si vous n’avez pas de flash, je vous conseille de privilégier les photos en extérieur, il faudra également tourner la roue vers la partie noire d’un ou deux crans voir même à fond (il faut tester) pour contraindre l’appareil à choisir un temps de pose plus court, ou une ouverture plus petite, pour produire une image plus sombre, et plus nette.

Il faut savoir qu’avec le temps le revêtement extérieur de l’appareil blanchit et se découpe en fragments, c’est le cas pour mon appareil mais j’adore, ça fait sa personnalité et ça rajoute de l’authenticité à mon appareil.

Mais si vous voulez lui refaire une beauté, vous pourrez aller sur le site Etsy.com : https://www.etsy.com/fr/market/sx_70_skin ou le refaire par vous-même comme sur ce blog que je conseille, celui de lafillerenne.fr : https://lafillerenne.fr/blog/1393/

J’ai constaté que les liens étaient morts pour le faire par soi-même voici 2 autres liens : https://www.dropbox.com/s/upln4zm7wd7sckp/fondsx70.pdf et celui-ci (Le PDF est déjà mis en page à l’échelle 1/1 pour du A4, sans remise en page (ni zoom, ni changement de marges)) : http://nebulus.fr.nf/~obordron/anciensite/photos/pola/Documents/Skin_SX_70-patron.pdf

et j’ajoute une image PNG au cas où les liens ne fonctionnent plus non plus (le créateur indique : Si tu choisis le PNG, ne met pas à l’échelle quand tu l’imprimes, tout provient du site polaroid-passion.com, j’ai lu toutes les discussions et commentaires pour trouver ces modèles) : https://www.polaroid-passion.com/forum/viewtopic.php?t=24756

Autres précisions : Au passage, petit conseil pour ceux qui veulent se faire un design personnalisé à l’ordinateur. Il faudra modifier le fichier PNG, pas le PDF. Mais surtout , après modif et sauvegarde, si vous ne pouvez pas l’imprimer sur votre imprimante, il faudra peut-être transformer le fichier en PDF pour l’imprimer à partir d’ailleurs. Or le PNG est déjà au format A4. Donc, quand on le transforme en PDF, le logiciel rajoute des marges et détruit ainsi l’échelle du document !

J’ai deux manières pour éviter ce désagrément :
* Ouverture du PNG avec InkScape et « Enregistrer sous » – « Format PDF »
* Copier l’image dans un document « Impress » ou « Draw » de « LibreOffice » de façon à ce qu’elle occupe toute la page (dans « Format »/ »Page », bien vérifier que vous êtes en A4) et convertir en PDF.

Tous mes autres logiciels veulent absolument me rajouter des marges, pas moyen de mettre des marges à 0.

Skin_SX_70-patron

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s